Dansk

5 Avr

Dansk est un magazine danois qui s’est fixé comme mission de faire connaître la mode scandinave au reste du monde.


Texte: Marie-Ève Rochon

Le magazine est imprimé sur un beau papier mat légèrement cartonné, ce qui contribue à l’identité globale du magazine. Dansk se situe loin du glamour des robes de bal des magazines sur papier glacé. Il présente une mode plus réelle, portée, et une mode typiquement scandinave, c’est-à-dire épurée, minimaliste. Mais bien sûr, on n’aurait pas été aussi enthousiastes face à l’emballage si le contenu n’avait pas été à la hauteur. Des  petits textes originaux et cocasses (voir plus bas pour un extrait) et des séances photos très bien réalisées. Voici des images du numéro 25, printemps-été 2011.

«Fashion may never win the award for Most Tolerant Industry, but it’s got one very endearing quality going for it: it has the hots for everything that’s got a bad style rep with the general public. What’s dowdy to most of the world is next season’s killer collection, and that’s the beauty of fashion’s reverse universe. But best of all, everything you could possibly get bullied for in sixth grade schoolyard is eligible trend report material, from red hair and freckles to A-cups – and, of course, glasses.

You know all those bespectacled people you see at fashion shows? Chances are, round about fifty percent of them don’t actually need glasses to see with. They just can’t help themselves when it comes to a nice accessory.»

«Official number one male model in the world, muse of Karl Lagerfeld, and rising international pop culture phenomenon of the new decade: Baptiste Giabiconi.»

La séance de photo intitulée « Her name is Rio », a été prise à Rio de Janeiro et combine la photo de rue, le street style, la photo documentaire et la photo de mode. On y retrouve plusieurs photos de non-mannequins que l’équipe du magazine a visiblement abordé sur la plage ou sur la rue. Ces mannequins d’un jour portent leur propre maillot de bain. Parfois l’équipe du magazine fournissait des accessoires qu’ils avaient apportés, comme des lunettes de soleil Gucci, ou encore maquillait les figurants. Ça donne quelque chose de très intéressant, d’hybride.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :