Le maillot de bain

3 Août

Par temps de canicule, notre meilleur ami est le maillot de bain. Léger, il nous permet de profiter du soleil et des sports aquatiques, à la plage ou près de la piscine. Notre chroniqueuse Virginie Landry retrace l’histoire de ce classique de notre garde-robe.


Marilyn Monroe

Cliquez ici pour écouter notre chronique sur l’histoire du maillot de bain (à partir de 17 minutes)

On a commencé à porter le maillot de bain dans le temps de l’empire romain. Les hommes et les femmes se baignaient nus, dans les thermes et bains romains, ou dans la mer. Certaines mosaïques retrouvées dans des ruines suggèrent que les femmes portaient peut-être un semblant de bikini, mais le maillot de bain se serait complètement transformé par la suite.


Outre cet épisode romain, le maillot de bain était bien moins révélateur par le passé que ce qu’on connaît aujourd’hui. À la fin du 19e siècle, pour des raisons d’hygiène, mais surtout de morale, les femmes portaient des pantalons bouffants, et de longues robes  en laine noire. Quelques fois, les femmes portaient aussi un corset. Il faut dire que la plage n’avait pas le même attrait pour les gens de cette époque que pour nous. Elle était vue comme dangereuse, et les gens ne savaient pas nager. De plus, les gens n’avaient pas nécessairement de vacances, qu’ils auraient pu passer à la mer.


Dès 1900, les robes deviennent plus légères et quelque peu moins longues, mais c’est vraiment dans les années 1920, lorsque Coco Chanel popularise le teint hâlé, que les jambes et les bras se découvrent et que le vêtement de plage devient plus léger. Mais léger ne veut pas dire que le maillot de bain est celui que l’on connait aujourd’hui. Les vêtements de plage restent modestes, avec des  cols peu décolletés et des culottes mi-cuisses, au plus court.


Le bikini est inventé en 1946, par Louis Réart. Dans le monde de la mode, il fait l’effet d’une bombe, et c’est le cas de le dire. Le bikini tient son nom de l’île Bikini, où des tests de bombe H, la bombe atomique, se faisaient dans le temps de la guerre. Le bikini n’était pas accepté sur les plages américaines, espagnoles, italiennes et portugaises, et ce, jusque dans les années 1960, quand Brigitte Bardot l’a popularisé internationalement. L’actrice Ursula Andress, la ‘’bond girl’’ de 1962, popularise de son côté le bikini blanc, dans une scène devenue classique du film Dr. No. À elles deux, elles ont été capables de briser les conventions morales et les vieilles mœurs religieuses qui voulaient que les femmes ne soient pas vêtues si légèrement. C’est un grand pas pour le monde de la mode.


Ursula Andress dans le film Dr No


Brigitte Bardot

*
Le bikini est encore très populaire aujourd’hui. C’est en effet le maillot de plus vendu dans le monde, même si plusieurs autres styles tentent de s’imposer. Depuis les années 1960, le bikini a donné naissance à plusieurs autres types de maillot de bain, comme le tankini, bikini avec comme haut une camisole, le monokini, qui est un bikini aux seins nus, le bikini brésilien, qui est porté avec une culotte qui est presqu’un string, et tout récemment le microkini, qui est un bikini très, très petit et extrêmement révélateur.

Le microkini: OUACH!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :