Mode et Opéra

21 Août

L’opéra comme la mode exigent de leurs artisans une rigueur et une précision dans l’exécution, mais aussi une capacité à insuffler aux œuvres une vision personnelle. Le Groupe Sensation Mode a présenté cette année le défilé Mode & Opéra, un événement  unique qui a réuni l’univers de l’art lyrique et les nouvelles tendances du milieu de la mode.


Texte: Rachel Nadon / Photos: Geneviève Daoust

Cliquez ici pour entendre le directeur et administrateur artistiques de l’Opéra de Montréal, Michel Beaulac, au sujet de la création de costumes

Le défilé commence sur une chanson épique d’opéra, relevée en fond par un rythme électro. Zïlon, assis côté jardin a son ordinateur sur les genoux. Ses œuvres numériques sont retransmises en direct sur les écrans qui bordent la scène. Les premiers mannequins qui arrivent sur la passerelle captivent tout de suite le public. Les modèles portent tous les costumes de l’Opéra de Montréal, habits qui rappellent le faste de l’art lyrique. Capes de soie, robes de dentelle et manteaux de velours sont portés avec des leggings, des jeans fuseaux, des jarretelles. L’opulence des costumes et son mariage avec des pièces contemporaines créent autour des mannequins une aura charismatique. Voir des costumes d’opéra à l’extérieur d’un théâtre a quelque chose de fascinant et de puissant.

Le défilé semblait se diviser en plusieurs parties tableaux : la Renaissance italienne, la Perse, la chevalerie, l’Asie. Le choix des costumes effectué dans les gardes robes de l’Opéra de Montréal permettait aussi au public d’identifier les personnages types de l’art lyrique : les ballerines, les rois, les membres de la noblesse et ceux de l’aristocratie, les paysans. Au fil des 45 minutes qu’a duré l’événement,  les vêtements modernes ont pris plus de place. Ils contrastaient alors habilement avec les costumes, qui semblaient tout droit sortis d’une rêve. Les princesses portaient de larges capes et une lourde couronne, mais avec des pantalons taille haute. Un roi avait revêtu une vaste cape de velours et des jeans fuseaux.

Les vêtements ainsi que les mannequins sélectionnés ont permis de placer la sensualité au premier plan de Mode & Opéra, un événement qui s’est apparenté bien davantage à un spectacle qu’à un simple défilé. Les performances opératiques de Caroline Bleau, Étienne Dupuis et Antoine Bélanger ont aussi été fortement acclamées. Elles ont souligné avec force la puissance d’un concept qui marie la mode, le design et l’art lyrique. Si quelques longueurs ont été notées, l’ensemble du défilé a atteint son objectif. Il a ramené efficacement l’art lyrique dans l’espace public, utilisant la vitrine de la mode pour mettre en valeur l’opéra.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :