Denis Gagnon à la SMM21

9 Sep

Les imprimés floraux et les teintes claires ont pris le pas sur le cuir et les fermetures éclair dans la collection printemps-été 2012 de Denis Gagnon. Le designer a présenté ses créations inspirées par la figure de la «jeune fille en fleur» au magasin Birks de Montréal.

Malgré quelques pièces en cuir et la présence du noir, nous avons eu dû mal à reconnaître l’esthétique Denis Gagnon dans cette collection. Celui qui excellait habituellement dans l’art de se réinventer sans trahir sa signature créative, nous a complètement surpris cette semaine, et beaucoup déçus. Il est évident que les créateurs ne doivent pas nous présenter la même collection 2 fois par année, mais le défi est de savoir évoluer tout en demeurant fidèle à une identité reconnaissable. Pour Denis Gagnon et sa collection printemps-été 2012, c’est visiblement raté.

On comprend cependant que l’ancien design Gagnon, malgré toutes les éloges reçues, ne vendait pas très bien. Le créateur cherche visiblement à emprunter une avenue, plus commerciale qu’avant, notamment par le biais de ses nombreuses collaborations (BEDO, Lancôme et l’hôtel Place d’Armes).
_

Notre chroniqueuse Rachel Nadon a assisté au défilé. Voici son compte-rendu:
Intitulée «Denise au jardin», la collection de Denis Gagnon défriche un nouveau territoire, soit celui de la légèreté et de la candeur. Le créateur pondère son style habituel avec des motifs floraux, des beiges très clairs et un air gamin. Le glamour est bien présent, surtout par l’omniprésence de la soie et du cuir embossé. L’ensemble de ses morceaux témoigne de la recherche d’un vocabulaire nouveau, d’une «femme Denis Gagnon» à cheval entre la nature et la ville.

Malgré une collection qui exploite moins le noir, celui-ci reste à l’avant-plan de la collection estivale du designer. Les fleurs s’impriment sur fond noir ou beige, les pantalons, les vestons et les robes sont souvent en soie sombre. Denis Gagnon s’amuse également à conjuguer différents matériaux. Il a par exemple confectionné une jupe noire sur laquelle il a posé des bandes verticales de tissu floral et une ceinture en cuir. Sa collection possède aussi de nombreuses pièces claires, comme un tailleur blanc cintré de ganses en cuir de la même couleur.

Les chansons grivoises ont ponctué ce défilé qui a évoqué l’effervescence des amours d’été et d’une sensualité à fleur de peau.


Photos: Jimmy Hamelin – Sensation Mode

Publicités

2 Réponses to “Denis Gagnon à la SMM21”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Toronto Fashion Week « La Passerelle - 28/10/2011

    […] griffes québécoises Denis Gagnon, Marie Saint Pierre, Martin Lim, Mélissa Nepton, Travis Taddeo et UNTTLD ont aussi présenté des […]

  2. Denis Gagnon pour hommes « La Passerelle - 29/02/2012

    […] androgyne, épurée et très réussie. À l’opposé de sa collection printemps-été 2012 qui nous avait beaucoup déçus, cet opus renoue avec l’identité rock du designer, tout en étant présentant des structures […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :