American Apparel : Quand ça ne va pas

12 Sep

L’entreprise American Apparel éprouverait toujours d’importantes difficultés financières. Après avoir évité la faillite l’an dernier, il semblerait que le fabriquant de vêtements ne soit pas encore sorti d’affaires.

Les investisseurs canadiens, qui avaient permis à la marque d’éviter la faillite en avril grâce à un investissement d’une quinzaine de millions de dollars, chercheraient maintenant à se départir de leurs actions.

C’est en 2008 que l’entreprise a enregistré ses premières difficultés financières : pour la première fois depuis sa fondation en 2003, les ventes ont commencé à décliner. Malgré tout, le détaillant continue à ouvrir des boutiques dans une vingtaine de pays. Avant la dégringolade, American Apparel compte plus de 280 boutiques.

En 2010, le fabricant annonce que ses pertes risquent de le pousser à la faillite. L’action, qui valait près de 17$ en 2007, ne vaut plus que 1$.

Après sa restructuration, American Apparel possède maintenant 256 boutiques. Le siège social et le centre de distribution se situent toujours à Montréal.

Outre les problèmes financiers, l’entreprise connaît également d’autres difficultés. L’image du fabricant est mise à mal par son fondateur, le montréalais Don Charney. Il est accusé de viol et de harcèlement sexuel, de licenciements injustifiés, de salaire impayés ou encore de discriminations à l’embauche.

Et ses campagnes publicitaires ont toujours suscité une certaine controverse…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :