Tendances Printemps/Été 2012

14 Sep

Nous avons décortiqué les défilés de la 21e Semaine de mode de Montréal pour vous. Voici ce qui sera tendance l’été prochain.


Cliquez ici pour écouter notre table ronde sur les tendances printemps/été 2012 (à partir de 6 minutes).

Transparence et légèreté

Les collections d’été riment avec fraîcheur et légèreté. L’omniprésence de textiles très légers et volatiles est à prévoir pour la saison estival. Les matières transparentes ont aussi été remarquées lors des défilés présentés à la Semaine de mode de Montréal. Ce sont des textiles frais, qui bougent bien, et qui cadrent tout à fait avec un esprit estival.

Mélissa Nepton

UNTTLD

Couleurs neutres

Pour ce qui est des couleurs, les designers montréalais ont majoritairement dit adieu à la tendance du color blocking. Toute, la semaine, on a plutôt observé des tons neutres comme le blanc, le beige, le gris, le noir et, lorsqu’on osait une couleur, c’était souvent le bleu foncé, comme dans la collection de Dinh Bà.

Philippe Dubuc aussi a misé sur les couleurs neutres, comme à son habitude, mais son inspiration pour ces couleurs était très précise! Les couleurs des minéraux ont inspiré Philippe Dubuc pour sa nouvelle collection. Déjà reconnu pour sa palette monochrome, il reste fidèle à ses habitudes en présentant des morceaux gris béton, noir charbon et beige plâtré.  Tout comme Philippe Dubuc, la designer d’origine russe Anastasia Lomonova, s’est aussi inspirée des pierres pour choisir les couleurs de sa collection.

Dinh Bà

Philippe Dubuc

Anastasia Lomonova

Resort wear

Les collections printemps/été 2012 ont beaucoup de points de communs avec le type de vêtements des Resort collections. Il s’agit d’une troisième collection, que présentent surtout les grandes marques, qui est destinée aux vacances à la plage et aux croisières.

Légèreté et transparence sont toujours au rendez-vous, puisque des vêtements pour la détente sont recherchés. Ils ont tout de même un importance coeficiant mode

Cette tendance propose aussi une palette de couleurs méditéranéennes. En plus des beiges, des sables et des crèmes, les tons de pêches s’imposent. Fini le orange! Cet été, on le pali pour le rapprocher du pêche.

Le style matelot sera remisé cet été. C’est plutôt l’occasion de partir en croisière!

Mélissa Nepton

Dimitri Chris

Dimitri Chris

Denim et chambrai

Le denim brossé de San Francisco, lui aussi popularisé par le Resort wear, fera un retour en force l’été prochain. Le denim foncé fait place au denim plus pâle, presque bleu ciel. Et quand ce n’est pas le denim qui est employé, le chambrai est idéal pour l’obtention d’un textile plus souple et confortable.

Barilà

Mulcair

Futurisme

Les influences futuristes s’observent dans les textiles employés. Les matières synthétiques sont toutefois opposées à des textiles naturels. L’effet plastique n’est jamais utilisé comme pièce principale, mais plutôt comme un détail ou un accessoire. Même le caoutchouc a été utilisé !

« J’ai mélangé beaucoup de tissus très naturels, comme la soie, la laine et des mélanges de laine- coton, avec des cuirs et du néo-crème qui font beaucoup plus futuriste. » -DUY

Certaines coupes auront aussi des allures du futur.

Anomal Couture

DUY

Les années 70

L’influence futuriste s’oppose à une tendance rétro, comme si le présent, avec ses guerres, ses crises économiques et ses menaces de changements climatiques, n’était pas souhaitable et avait disparu des aspirations des designers. Les années 70 étaient bien présentes à la dernière semaine de mode en février et c’est encore le cas cette fois-ci. Même dans les cas où c’était plus subtil, les années 70 étaient présentes. La collection d’Anomal était d’ailleurs un bel exemple de cette ambivalence entre passé et futur.

Les années 70, c’est d’ailleurs une tendance qui s’exprime  beaucoup à l’international, mais de plusieurs façons très différentes. On peut avoir du lamé glam ou des franges hippies selon les créateurs. Le côté retour à la terre, nature était visible chez Harricana. Annie 50 et Barilà ont aussi présenté leur interprétation de la tendance.

Harricana par Mariouche

Barilà

La taille cintrée

On vous en parlait lors de notre compte-rendu de la 20e Semaine de mode de Montréal en février: on revient à une vision plus traditionnelle de la femme, notamment dans la façon dont les vêtements façonnent son corps. Telle la femme au foyer classique des années 50, on met de l’avant ses hanches et son buste et, pour ce faire, on utilise beaucoup la taille cintrée.

Mulcair

Travis Taddeo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :