Restless

3 Oct

Restless est le plus récent film de Gus Van Sant, le réalisateur à qui l’on doit Good Will Hunting, Éléphant et Milk (entre autres). C’est l’histoire d’Enoch, un garçon qui court les funérailles. Il rencontre Annabel, et on suit leur histoire d’amour juvénile, gauche, fantasque. J’ai aimé le ton léger du scénario – même si la mort est un thème central du film – et les quelques éléments farfelus. Par exemple, le meilleur ami d’Enoch est le fantôme d’un kamikaze japonais de la Deuxième Guerre mondiale. Mais ce que j’ai aimé plus que tout, c’est l’esthétique du film, notamment les vêtements.


Texte: Marie-Ève Rochon

En plus de leur fascination pour la mort, Enoch et Annabel partagent un amour des magnifiques vêtements vintage. Certains critiques ont dit que la garde-robe en venait même à éclipser les personnages, mais j’ai trouvé que c’était tout à fait adapté à l’esthétique discrète et modeste du film.

Les vêtements des deux protagonistes sont distingués, originaux et pas du tout criards. J’ai adoré les manteaux et les chapeaux inspirés des années 40 ainsi que la nouvelle coupe de cheveux de l’actrice Mia Wasikowska. Et vous?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :