La Co.Mode Verte

2 Nov

Le 31 octobre, la planète Terre a franchi le cap des 7 milliards d’habitants. 7 milliards d’humains, c’est aussi 7 milliards de consommateurs. Plus le temps avance, plus la consommation augmente, le gaspillage s’intensifie et les dépotoirs débordent.

C’est dans cet esprit que nous vous présentons la Co.Mode Verte, un organisme qui essaie de faire sa part dans la lutte à la surconsommation et au gaspillage.

Cliquez ici pour accéder à la version audio (à partir de 15 minutes 15 secondes)

La Co.Mode Verte est une coopérative de solidarité de Matane. C’est une ressourcerie, ou encore, un magasin écologique. On y retrouve des produits usagés, comme des meubles, ainsi que des produits neufs, équitables ou écologiques, et des vêtements éco-design.

« Ce qui est assez novateur, c’est qu’on va mixer autant le neuf et l’usager, dans un principe où le consommateur peut retrouver des produits pour viser les 3R, donc le réemploi, la réduction à la source et la récupération », explique la directrice générale de la Co.Mode Verte, Marie Fortin.

Il s’agit également d’une entreprise de réinsertion sociale, où travaillent à temps plein une douzaine d’employés permanents. C’est toutefois presque une centaine de personnes qui collaborent de près ou de loin à la Co.Mode Verte chaque année.

L’éco-design : bien reçu en région ?

La surface de vente des vêtements éco-design est assez vaste à la Co.Mode Verte. Plus souvent qu’autrement, en région, on retrouve d’ailleurs fréquemment des designers écolos, alors que les designers plus conventionnels se font plutôt rares.

Les gens sont réceptifs à l’éco-design, même si une certaine forme d’éducation reste à faire. « Les gens étaient surpris des prix au départ, se rappelle Marie Fortin. Il a fallu expliquer, parce qu’ils comparaient à des vêtements faits en Chine ou en Thaïlande. Aujourd’hui, on est très satisfait du chiffre de vente. »

Même à Montréal et à Québec, plusieurs se demandent pourquoi les vêtements recyclés coûtent souvent plus chers.

Cliquez ici pour entendre Marie Fortin expliquer pourquoi

Plusieurs griffes sont vendues à la Co.Mode Verte, dont Atelier entre-peaux, RespecTerre ou Bizzbilles. OOM s’y trouve également comme représentant des vêtements bios.

La récupération textile

Un grand nombre de nos vêtements sont très vite délaissés dans nos placards. Habituellement, ce sont des vêtements que l’on donnera à des friperies, qui les revendront à moindre prix, ou encore d’autres organismes, qui les redistribueront à des gens dans le besoin.

Autant les friperies que les organismes ont des espaces limités. Ils reçoivent également beaucoup plus de vêtements qu’ils n’en vendent. C’est particulièrement le cas en région, comme dans l’Est du Québec.

Écoutez Marie Fortin au sujet de la réalité des vêtements remis aux friperies

À la Co.Mode Verte, la grande partie des vêtements reçus provient des surplus des friperies de la région, ou encore des dons personnels.

Dans la partie costumier, les vêtements en bon état sont revendus. Les mordus de vintage se croiraient au Paradis… il y a quelques petits trésors sur lesquels mettre la main !

Les autres vêtements, ceux qui sont abîmés ou démodés, sont plutôt entreposés au sous-sol de l’entreprise, qui est rempli de montagnes de sacs de plastiques. Ces sacs sont destinés à la récupération textile.

« Il n’y a pas de date d’expiration sur les vêtements, explique Marie Fortin. La chemise démodée il y a 15 ans peut revenir à la mode. Plusieurs de nos vêtements sont également faits de polyester, une matière extrêmement durable qu’il faut bruler pour s’en départir. Il y a beaucoup de potentiel à récupérer ces matières. »

Quand les vêtements ne peuvent être revendus ou employés pour l’éco-design, les fibres textiles seront utilisées pour créer de nouveaux tissus. « La vieille chaussette peut avoir une seconde vie et se retrouver dans votre véhicule », conclut-elle.

D’autres photos de la Co.Mode Verte

D’autres vêtements…

Publicités

2 Réponses to “La Co.Mode Verte”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le défibrage textile « La Passerelle - 17/11/2011

    […] sont acheminés à ce genre d’entreprises. C’est aussi le même principe qu’on retrouve à la Co.Mode Verte de Matane. Recyc-Québec et Leigh […]

  2. La mode… en mode coopération ! « La Passerelle - 03/02/2012

    […] Cliquez ici pour consulter notre portrait de la Co.Mode Verte de Matane […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :