Le jeans

4 Nov

Le jeans est une pièce intemporelle qui transcende maintenant l’âge, le sexe, la géographie et les classes sociales. Pourtant,  le jeans était auparavant un survêtement de travail, porté seulement par les hommes. Notre chroniqueuse Virginie Landry retrace l’histoire du jeans.


Jeans Forever21


Cliquez ici pour écouter la version audio de la chronique (à partir de 21 minutes) ou continuez pour lire la version écrite.

Les origines du jeans
Le jeans, c’est-à-dire le vêtement en tant que tel, est américain, mais le denim, le tissu, est originaire de Nîmes, en France. Ses débuts remontent au 16e siècle, alors qu’on produisait de la toile de Nîmes de couleur bleue, ce qu’on appelle le denim. C’est en 1853 que Levi Strauss, un Allemand immigré aux États-Unis, décide de se lancer dans la recherche d’or en Californie. Il confectionne des vêtements de travail solides avec de la bâche. Le vêtement est très populaire et on épuise vite les stocks de bâche. Il la remplacera 7 ans plus tard par de la toile de Nîmes, toute aussi robuste.

C’est donc la naissance des jeans Levi’s. Quelques temps après, un autre américain, Jacob Davis pense à ajouter des rivets de cuivre aux poches et s’associe avec Levi Strauss. Ils font vite breveter leurs rivets, qui sont en fait les petits clous sur les poches, et Strauss fait ajouter une surpiqûre orange et son fameux logo 501 et voilà, la première griffe apposée sur un vêtement était née.

Le mot «jeans» viendrait de la ville de Gênes, où était produite la toile de denim. Lorsque le tissu fut importé en Angleterre, Gênes devint jean, à cause de la prononciation anglaise. On ne commença à utiliser le mot jeans qu’en 1930 dans les catalogues américains, lorsque le rôle du jeans n’était plus tant pour le travail, mais aussi pour le loisir.

Jeans versus denim
Il y a une différence à faire entre les deux termes. Le jeans est le pantalon fait de denim. Le denim est le tissu, le sergé de coton avec les fils de trame et de chaîne de couleurs différentes, indigo et écru. Il est de couleur bleue et ce n’est qu’après la Deuxième Guerre mondiale qu’il se déclinera en noir. On porte donc des jeans, qui sont faits de denim. On peut porter une jupe en denim, mais pas une jupe en jeans.

Les femmes et le jeans
Après les deux guerres mondiales, les femmes commenceront à porter des jeans. Il faut se rappeler qu’elles viennent tout juste de se séparer de leur corset et de leur cage de robe pour raccourcir un peu les jupes et prolonger les décolletés. Elles commencent à peine à porter des pantalons, donc le jeans, qui est un vêtement de travail pour hommes, prendra du temps à entrer officiellement dans les garde-robes féminines. Ce sont les années 70 qui populariseront réellement le jeans. Il sera le centre d’attention de la phase hippie, décoré et personnalisé par celui ou celle qui le porte. Les femmes deviendront de grandes consommatrices de jeans dans les années 1990, lorsque le lycra fera son apparition dans la composition du denim.

De vêtement de travail à vêtement de loisir
Le cinéma a joué un grand rôle dans la popularisation du jeans. Les cowboys dans les films de Western américains portaient des jeans et les gens qui allaient en vacances dans des ranchs se sont mis à en porter. Encore au cinéma, l’acteur James Dean dans Rebel without a cause, portait des jeans et l’a popularisé. De plus, les soldats qui étaient en congé portaient aussi des jeans. Puisque c’était un vêtement robuste et facile à porter, il s’est vite popularisé auprès de la population.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :