La maison Yves Saint Laurent à 50 ans

8 Déc

Yves Saint Laurent a marqué le monde de la mode et a redéfini la féminité. Son héritage se retrouve aujourd’hui dans la garde robe de la femme contemporaine. Il y a 50 ans, Yves Saint Laurent créait sa maison de couture et amorçait sa révolution.

Cliquez ici pour accéder à la version audio de la chronique (à partir de 16 minutes)

Le 4 décembre 1961 est la date de création de la maison Yves Saint Laurent. C’est le début d’une grande aventure, qui va propulser Yves Saint Laurent au sommet de la gloire, mais aussi au sommet de la tristesse, puisqu’il a été dépressif et malheureux une bonne partie de sa vie.

Les débuts

En 1954, Yves Saint-Laurent arrive à Paris, après une enfance vécue en Algérie. Il s’inscrit à l’école de la Chambre syndicale de la Haute Couture, là où il se fera remarquer très tôt, notamment par Christian Dior. Ce dernier l’embauche comme assistant. À la mort de Christian Dior, c’est Yves Saint Laurent qui le remplace.

Ici : Notre billet sur l’histoire de la mode des années 50

Ce parcours chez Christian Dior sera de courte durée, puisqu’en 1960, Yves Saint Laurent est renvoyé. Il était à ce moment hospitalisé pour dépression.

Son renvoi de chez Dior marque pour lui un nouveau départ. Il fonde la maison Yves Saint Laurent l’année suivante, avec son partenaire d’affaires, mais aussi son partenaire de cœur, Pierre Bergé.

En 1962, il présente sa première collection à Paris. C’est le début de la gloire.

Ici : Notre billet sur l’histoire de la mode des année 60

Le succès

Yves Saint Laurent a littéralement réinventé le vestiaire féminin. Il pensait à la femme en pensant à l’homme… c’est-à-dire qu’il prenait les codes du vestiaire masculin, pour les transposer dans des vêtements destinés aux femmes.

« Yves Saint Laurent est un homme qui voulait habiller la femme parce qu’il la respectait », se rappelle la conservatrice des arts décoratifs contemporains au Musée des beaux arts de Montréal, Diane Charbonneau. Elle a participé à l’élaboration de l’exposition qui a lui a été consacrée en 2008. « Il voulait trouver les meilleures façons, que ce soit en Haute Couture ou en prêt-à-porter, pour que la femme soit toujours à son avantage, ajoute-t-elle. Il travaillait également sur cette possibilité, à une époque où la femme s’émancipait, d’être féminine même si on empruntait un vocabulaire masculin pour l’habiller. »

Le trench-coat, le smoking, le caban, la saharienne, le tailleur pantalon, le jumpsuit sont toutes des pièces iconiques d’Yves Saint Laurent, qui appartenaient auparavant au vestiaire masculin, mais qui sont présents aujourd’hui dans la garde-robe de toutes les femmes.

L’art

Yves Saint Laurent aimait rendre hommage aux artistes, en créant pour le théâtre, la danse et le cinéma. Il fera également des collections hommages à des peintres, qui sont parmi ses pièces les plus iconiques : Mondrian, Van Gogh, Matisse ou Picasso.

Écoutez Diane Charbonneau expliquer pourquoi le musée des beaux-arts de Montréal s’est intéressé à Yves Saint Laurent

Dans ses créations, des références à la littérature, à la culture populaire ou encore à la révolution sociale seront aussi présentes. Ce qui demeure exceptionnel est que, tout au long de sa carrière, Yves Saint Laurent se renouvelle constamment, tout en demeurant fidèle à son principe créatif.

La maison Yves Saint Laurent, aujourd’hui

Yves Saint Laurent est décédé en 2008, à l’âge de 72 ans.

La mort d’Yves Saint Laurent est survenue pendant l’exposition qui lui était consacrée au Musée des beaux-arts de Montréal. Diane Charbonneau se souvient. Cliquez ici pour écouter

Six ans auparavant, en 2002, il avait mis fin à sa carrière. Cette annonce avait interrompu les activités Haute Couture de la maison, ce qui est toujours le cas aujourd’hui.

La maison Yves Saint Laurent appartient par ailleurs à Gucci depuis 1999. Les collections de prêt-à-porter sont créées par Stefano Pilati. Quant aux parfums et cosmétiques, ils sont administrés par l’Oréal.

Alber Elbaz, Hedi Slimane et Tom Ford ont aussi assuré la création des collections prêt-à-porter, entre le décès d’Yves Saint Laurent et la nomination de Stefano Pilati.

La maison Yves Saint Laurent s’est donc dispersée, mais l’héritage d’Yves Saint Laurent, lui, demeure bien présent.

Publicités

Une Réponse to “La maison Yves Saint Laurent à 50 ans”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Revue de presse 11-12-06 « La Passerelle - 08/12/2011

    […] y a 50, le 4 décembre 1961, Yves Saint-Laurent créait sa maison de couture. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :