La mode victorienne

10 Déc

La Reine Victoria, qui a régné de 1837 à 1901, a énormément influencé l’Angleterre. On dit que son règne, malgré ses mœurs rigides et les tensions sociales palpables, a apporté à l’Angleterre une richesse incroyable. Elle donne son nom aux règles de cette époque dans le domaine de la mode et de l’étiquette.

Les femmes de l’époque victorienne avait une habitude vestimentaire particulière, celle de se changer plusieurs fois par jour. Les femmes avaient un habit tout désigné pour chaque occasion de la journée. Un ensemble pour le déjeuner où, par exemple, il était totalement inacceptable que de se présenter à table en robe de nuit. Ensuite, il fallait se changer pour l’église, pour le dîner, pour le thé, pour recevoir des invités, pour le souper, pour voyager, etc. Dans une journée, on pouvait facilement compter trois à quatre changements de vêtements.

L’étiquette vestimentaire de l’époque était très stricte. Les femmes suivaient cet ensemble de règles non-écrites, mais bien connue de toutes. Les règles se passaient de bouche à oreille, et les magazines de l’époque dictaient quelques règles à suivre pour savoir exactement quoi mettre lors de la période des vacances, pour aller à l’opéra ou tout simplement pour sortir en public. S’habiller pour le soir était le plus difficile, et il fallait prendre en compte plusieurs règles, comme ne pas être plus chic que ses invitées et bien savoir modérer son décolleté. La meilleure occasion de sortir ses plus belles robes était le bal, où les femmes pouvaient porter de la dentelle, des fleurs, des décolletés, des rubans et de la couleur.

Couleurs et tissus
Pour une sortie en public, il fallait absolument rester sobre et discrète. Il était donc suggéré de porter des couleurs neutres, comme du brun, du blanc et du noir. Les mélanges de couleurs vivantes étaient proscrits et faisaient office de mauvais goût. Les tissus robustes et qui ne font pas de plis étaient adoptées par toutes. C’est aussi l’époque de la crinoline et des multiples jupons sous la robe, qui pouvaient devenir très lourd à porter.

Longueur des jupes
L’ourlet le plus court que les femmes connaissaient, c’était de un à deux pouces au dessus du sol. C’était la longueur de la jupe recommandée lors d’une sortie en public ou du magasinage. La « round lenght » ou longueur ronde, qui touchait à peine le sol, était convenable pour les visites chez des amis et l’heure du thé. Les robes considérées comme longues ne pouvaient être portées qu’à l’intérieur, et celles avec de longues traines, d’entre six et dix pouces, étaient réservées aux soirées. La traine de la robe de mariée pouvait s’étendre jusqu’à deux mètres.

À l’église
Le choix de vêtements pour aller à l’église était controversé. Le magazine Harper’s Bazaar, publié depuis 1867, préconisait de porter ses plus beaux habits à l’église : « Our churches are made places for the exhibition of fine apparel and other costly and flaunting compliances with fashion ». Les femmes ont pourtant préféré porter, la majeure partie du temps, des vêtements plus modestes dans des couleurs neutres comme le bleu marine ou le brun. Pour ce qui est de la robe de deuil, l’étiquette voulait qu’elle soit noire pendant au moins 12 mois. Mais plus souvent qu’autrement, les femmes la portait entièrement noire pendant les deux ou trois premiers mois, et ajoutaient ensuite un peu de couleur.

Les accessoires
C’est la Reine Victoria elle-même qui a popularisé le camé, ce bijou fait d’un coquillage où un portrait de femme est sculpté, souvent de profil. L’étiquette victorienne proposait aussi certaines règles sur le port des bijoux. Pour une sortie en ville, par exemple, il était inutile de porter des bijoux, car cela était considéré comme une fantaisie excessive et inutile. Le port d’une montre et d’une broche étaient tolérées. De plus, l’étiquette prônait le port de bijoux de luxe, et non pas de faux ou de moindre qualité. Les chapeaux étaient aussi un accessoire très primé de ce temps. Ils pouvaient être très conservateurs, ou plutôt frivoles pour les grands évènements.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :