Big Bang Mode

16 Jan

Pour souligner l’inauguration du nouveau pavillon Claire et Marc Bourgie, le Musée des beaux-arts de Montréal présente Big Bang, une exposition pluridisciplinaire. Des artistes provenant d’horizons divers (mode, certes, mais aussi musique, danse, bande dessinée, théâtre, littérature, architecture, sculpture, cirque et cinéma) ont créé des installations avec comme point de départ une œuvre de la collection du Musée.


Texte: Marie-Ève Rochon

Le résultat est fort intéressant et permet de mettre en relation des époques et des formes d’art complètement différentes. La designer de mode montréalaise d’origine mexicaine Renata Morales a choisi de réinterpréter l’œuvre « Femme assise sur un lit » de George Segal.


George Segal (1924-2000), Femme assise sur un lit (détail), 1993, MBAM

Morales a utilisé des tissus pour créer un contraste entre l’impression de désespoir de l’œuvre de Segal et les concepts de confort et de liberté – transmis dans son installation par le biais des oiseaux, des couleurs vives et des textiles. « J’ai cherché à créer une opposition entre l’impression de solitude, d’angoisse et de fragilité de la condition humaine qui se dégage de l’installation de George Segal et mon intervention qui serait le symbole du monde idéal que l’esprit humain peut créer », dit-elle.


Une œuvre sensible qui confirme la position de Renata Morales comme artiste dont le travail va bien au-delà des frontières de la mode.

D’autres installations intéressantes dans l’exposition Big Bang:


Pierre Lapointe et Jean Verville ont choisi la chaise C2 du designer Patrick Jouin comme point de départ pour leur installation « 2000 et une réalités ». La musique de Lapointe fait écho à la chaise de Jouin et fait le pont entre la poésie pure et l’innovation technique du design utilitaire. La construction minimaliste de l’architecte Jean Verville représente quant à elle une salle de spectacles de 2000 places. Le spectateur a donc droit à un concert privé dans une ambiance feutrée qui amène à la réflexion.


En masse est un collectif de dessin qui explore la réalisation d’une vision collective à travers la bande dessinée, le graffiti, les beaux-arts et le design. Les artistes ont l’habitude de créer des œuvres monumentales en noir et blanc, en laissant une large part à l’improvisation. Pour Big Bang, ils ont choisi « Le début de la chasse au lion » du peintre  A. R. Penck.

L’exposition Big Bang est présentée gratuitement jusqu’au 22 janvier 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :