La tapisserie belge

23 Jan

La tapisserie belge est très populaire en Europe. Il s’agit d’un art textile, et non d’une tapisserie murale pour décorer les murs.


Texte et photos: Virginie Landry

La tapisserie est un ensemble de deux fils, un de trame et un de chaîne, tissés sur un métier vertical. Les images sont d’abord réalisées sur des cartons, et ensuite tissées. Les formats varient, allant jusqu’à des dimensions immenses. Dans l’histoire de l’Europe, la tapisserie jouaient plusieurs rôles. Au Moyen- Âge, elle était outil de propagande. On tissait par exemple des images à saveur politique et religieuse, pour faire comprendre certains enjeux à la population illettrée.

Bruges, mais surtout Bruxelles, deux villes de la région flamande en Belgique, étaient deux des plus grandes villes productrices de tapisserie au Moyen- Âge et sous l’Ancien Régime. L’art de la tapisserie est toujours pratiqué et enseigné en Belgique, à Bruxelles et à Tournai. Il existe deux types de tapisserie belge, la tapisserie Bayeux et Beatrix. La première est tissée sur un métier jacquard et représente surtout des images historiques. La deuxième est plus moderne et représente des images nautiques, équestres et romantiques.

Listée comme un art textile qui sert d’avantage dans le design d’intérieur, la tapisserie est aussi utilisée dans la production d’accessoires, comme des sacs et des bijoux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :