Journée Infopresse: portrait de l’industrie de la mode

4 Fév

La Passerelle a assisté à la Journée Infopresse sur le marketing de la mode et de la beauté. Dans sa conférence, Stéphane Le Duc, rédacteur en chef du magazine Dress to Kill, a dressé un portrait de l’industrie de la mode au Québec.


Texte: Marie-Ève Rochon | Photo: Virginie Landry

Une industrie bien vivante

Même si une partie des emplois de production de vêtements se sont déplacés en Asie, il ne faut pas croire que l’industrie de la mode est moribonde au Québec. En effet, 51% des vêtements fabriqués au Canada le sont encore au Québec (28% en Ontario et 12% en Colombie-Britannique). De plus, même si des emplois se sont perdus dans le domaine de la production de vêtements (-30%), de nombreux emplois ont été créés dans les domaines du marketing, des ventes et du service (+76%).

Cependant, la balance commerciale demeure négative, c’est-à-dire que le Québec importe plus de vêtements qu’il n’en exporte. 79% des vêtements achetés au Québec sont importés de l’étranger. Selon Stéphane Le Duc, il faut davantage faire connaître la mode québécoise à l’intérieur même de la province et qu’il faut prendre l’habitude d’acheter davantage de vêtements faits ici. Si nous produisons des vêtements ici, nous devrions valoriser ce savoir-faire et les acheter, plutôt que d’acheter des vêtements faits à l’étranger.

La mode masculine d’abord

Au Québec, l’industrie de la mode est avant tout une industrie masculine. 31% des revenus et 34% des emplois de l’industrie concernant les vêtements pour hommes. Stéphane Le Duc va même jusqu’à dire que les complets masculins portés dans l’ensemble de l’Amérique du Nord sont faits à Montréal.

Des défis pour l’avenir

Le plus grand défi pour les entreprises de mode québécoises concerne la relève. 42% des entreprises de mode du Québec n’ont pas de plan de relève. Plusieurs de ces entreprises devront se renouveler d’ici cinq ans à cause du vieillissement des propriétaires. (Nous vous parlerons plus en détails de cette problématique à l’émission du mardi 7 février.)

Pour prospérer, l’industrie de la mode devra se pencher sur: le développement de produits écologiques, le cyber-marketing, les nouveaux marchés d’exportation non-traditionnels (Stéphane Le Duc cite la Chine et la Russie), les nouvelles catégories de vêtements (tels les textiles techniques dont on vous parlait ici) et les nouveaux produits (notamment le parfum, domaine que Marie Saint Pierre et Aldo ont déjà commencé à explorer).

Publicités

Une Réponse to “Journée Infopresse: portrait de l’industrie de la mode”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Journée Infopresse: Aldo « La Passerelle - 08/02/2012

    […] Passerelle a assisté à la Journée Infopresse sur le marketing de la mode et de la beauté. Vyara Ndejuru, directrice du marketing chez Aldo, a […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :