Eve Gravel à la SMM22

8 Fév

Eve Gravel a présenté mardi une collection inspirée de vastes paysages enneigés, que ce soit le Québec ou la Scandinavie.


Texte: Marie-Ève Rochon | Photos: Jimmy Hamelin

Eve Gravel cumule les succès commerciaux et critiques. Ses collections se vendent à travers le Canada, aux États-Unis et en France. Son travail est respecté par les médias et ses pairs designers. Elle habille autant des artistes que la jeune femme anonyme. À quoi est due ce succès? Au développement d’une marque cohérente qui persiste depuis 2002. Eve Gravel réussit à créer des nouveautés, à se renouveler sans perdre l’essence de sa griffe. C’est parce que sa signature ne réside pas dans des caractéristiques plastiques précises, mais dans une ambiance, une esthétique, une cliente type.

Pour l’automne-hiver 2012, Eve Gravel a collaboré avec la designer Rachel F, spécialisée en cuir et fourrure recyclée. Ensemble, elles ont créé des accessoires de fourrure qui complètent avantageusement l’effet « coureuse des bois » de la collection. Souhaitant élargir sa marque, Eve Gravel s’est aussi lancée dans la création de manteaux d’hiver. Dans les vêtements, les tricots, les lainages et la fourrure côtoient les ourlets courts, la dentelle et l’imitation de cuir, dessinant ainsi une jeune femme à la fois rockeuse et ingénue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :